Cercle Littéraire

Lectures de vacances

"Quels livres vais-je glisser dans ma valise ou poser sur ma table de jardin cet été ?"

Le cercle du mois de juillet s'est tenu le jeudi 7 au Un Dimanche à la Campagne, Allée Alfred de Musset (belle adresse pour des amoureux des mots ), charmant café restaurant niché au coeur du Parc Beaumont à Pau, dès 18 h 45.
Mise en commun de nos récentes découvertes, propositions diverses, suggestions de relectures ...

 Résumé de la soirée :

Charmante soirée sous les platanes du Dimanche à la campagne, un petit air de vacances!
Voici les livres présentés:

              Les chaussures italiennes de Mankell, met en scène un chirurgien exilé sur une île solitaire suite à une faute professionnelle... Ce récit ne relève pas du genre policier dans lequel s'est brillamment illustré le maître suédois, mais développe ses thèmes de prédilection: la filiation, la culpabilité, l'observation de la société. La psychologie des personnages, la description de paysages époustouflants, une étude sociologique sont les atouts de cette oeuvre.

         Les quartiers périphériques parisiens, la Bretagne sont le cadre du roman: Les lisières (2011).
Ce beau récit évoque le parcours d'un homme torturé par le mal de vivre, la difficulté à être soi. Les fêlures intimes affleurent dans un récit qui se défend d'être autobiographique, mais rappelle l'auteur. Le déterminisme social, la peur de l'abandon, la tentation du suicide sont conjurés dans une belle écriture. Olivier Adam est aussi l'auteur de Je vais bien, ne t'en fais pas.

          Des histoires de famille apparaissent dans plusieurs romans proposés.

           La Caroline du Sud chez Pat Conroy Le Prince des marées, un pavé de plus de 1000 pages. Sur fond de racisme, se développent des souffrances familiales évoquées du point de vue des enfants. L'étude psychologique des personnages et la construction du récit soutiennent l'intérêt d'une histoire dramatique.

          L'antisémitisme est la toile de fond de Les frères Ashkénazi (1936 Poche) écrit par Israël Joshua Singer (le frère de. ).Il met en scène des jumeaux issus de la communauté juive polonaise de Lodz. Cette fresque retrace toutes les grandes étapes par lesquelles est passé le monde occidental depuis le milieu du XIX° jusqu 'à la deuxième guerre mondiale : les juifs boucs émissaires à chaque vague d'invasions, l'industrialisation, la construction du capitalisme, la montée de l'Internationale socialiste, la mondialisation. Instructif et captivant, ce récit vaut également par le regard sans concession de l'auteur sur les travers de cette communauté par l'un de ses membres.

          Du côté des chrétiens , un petit livre manie humour et irrespect: Merde à Jésus!: Souvenirs de José à Nazareth (1989) du philosophe belge Marcel Paquet présente une image iconoclaste de Jésus, par son grand frère José . Jubilatoire !

          La famille encore; cette fois-ci, le rapport entre parents et enfants est interrogé dans une inversion des rôles mise en fiction par Daniel Pennac : Messieurs les enfants. Humour et truculence mais aussi gravité de certains thèmes abordés.

          Le couple est au centre de Nous ne sommes pas nous-mêmes de Matthew Thomas (2015). L'histoire se déroule de 1941 à 2011 à New-York et explore le décalage entre un mari et une femme, dans une écriture souple, au plus près des personnage,avec empathie. Le rêve américain, source de conflit familial est questionné.

            Fragonard ou l'invention du bonheur, biographie écrite par Sophie Chauveau retrace le parcours d'un jeune provincial quittant Grasse pour apprendre le dessin à Paris puis Rome. Le processus de création de l'artiste, son énergie, son amour de la vie ressortent dans cette oeuvre foisonnante qui fait revivre une époque colorée et bruissante.

 

cercle littéraire 7 7 16

 

Janine Delaitre pour Métaphores